vermicelle de crabes

Soupe de crabe aux vermicelles de Hanoi

vermicelle de crabesHanoi a beaucoup de plats délicieux. L’un d’eux est la soupe de crabe de terre aux vermicelles, le plat favori des Hanoiens.

La soupe de crabe de terre aux vermicelles n’est pas trop difficile à préparer, mais pour que le plat soit excellent, il faut faire preuve d’un certain talent. Il existe de nombreuses gargotes de soupe de crabe à Hanoi, les meilleures étant reconnaissables au nombre de leurs clients comme pour tous autres «restaurants-poussière».

Le plat est attrayant avec sa couleur jaune rouge que donne au bouillon le crabe de terre et la tomate. Les étapes sont nombreuses, du broyage au filtrage avant la cuisson. Lire la suite

Publicités
chua hoe nhai

La pagode ancienne Hòe Nhai et son statue étrange

chua hoe nhaiHoè Nhai, également appelé Hông Phuc, est l’une des plus grandes pagodes de la capitale Hanoi. Construite sous la dynastie des Ly (1010-1225) sur 3000 m², elle se situe rue Hoè Nhai. Elle ombragée par des aréquiers et banians séculaires.

La pagode se compose de deux maisons de culte, ayant chacune cinq compartiments, d’un sanctuaire à trois travées et d’un espace de culte des ancêtre à sept travées. La stèle la plus ancienne a été construite en 1703 sous le règne du Roi Lê Hy Tông (1676-1705). Y sont gravées les descriptions du Docteur Hô Tông Muc montrant que la pagode a été construite dans le quartier de Hoè Nhai à Dông Dâu Bô (rive-est). Lire la suite

Steles des docteurs du temple de la litterature

Stèles des Docteurs à Van Miêu – Quôc Tu Giam

Steles des docteurs du temple de la litteratureLes stèles des Docteurs à Van Miêu – Quôc Tu Giam (Temple de la Littérature – La première université du Vietnam) sont considérées comme des témoignages sur l’éducation confucéenne du pays. Les inscriptions ont été composées par des célébrités culturelles et des universitaires brillants.

Le Temple de la Littérature fut construit en 1070 et la première université du Vietnam fondée en 1076 sous la dynastie des Ly (1010-1225). Après de nombreux concours royaux, le roi Lê Thanh Tông (qui régna de 1460 à 1497) ordonna, en 1482, l’érection de stèles en pierre portant les noms et les terres d`origine des premiers lauréats des concours royaux, depuis le premier concours en 1442 sous la dynastie des Lê. Entre 1442 et 1779, 124 concours de doctorat ont été organisés, mais seules 82 stèles sont conservées à Van Miêu – Quôc Tu Giam. Elles trônent sur le dos de tortues de pierre, symboles d’immortalité. Lire la suite

Vieux quartier de Hanoi

Balade dans  »le quartier des 36 rues et corporations » de Hanoi : Anciennes rues, anciens métiers

Vieux quartier de HanoiDans le vieux quartier de Hanoï, chacun rue était autrefois étroitement liée à un métier traditionnel qui lui a donné son nom, comme Hàng Muôi (sel), la rue où l`on vend du sel, rue Hàng Mành (rideau en bambou) où vous pouvez acheter des rideaux en bambou; la rue Hàng Bac (Argent) où se fabrique et se vend des bijoux.

Selon le « hanoïologue » Nguyên Phuc Vinh, « dans le passé, toutes sortes de papiers comme Giay ban (papier grossier), Giay moi (papier de rhamoneuron de mauvaise qualité), Giây boi (carton) et d’autres documents populaires faits par les habitants des villages de Buoi et de Cot étaient vendus dans la rue de Hàng Giây ». Certaines rues ont été nommées d’après une légende ou une anecdote, telles que Hàng Chao (bouillie de riz), rue où était vendu de la bouillie de riz pour les candidats aux « Thi Hôi» (Examen national) et « Dinh Thi » ( Tribunal d’examen). Ou la rue Tràng Tiên, au sud du lac de l’Epée Restituée, où existait sous la dynastie des Nguyên (19e siècle) un atelier qui frappait des sapèques – la sapèquerie. Lire la suite

Marché Dông Xuân, vestige de la culture hanoïenne

Marche de Dong XuanSitué dans le vieux quartier de Hanoi, le marché Dông Xuân, dont les traits culturels sont typiques, retrace la longue histoire de la formation de Hanoi et de son développement. Il n’est pas seulement un espace de commerce, mais aussi un des lieux conservant les valeurs culturelles et spirituelles des Hanoïens.

Avec le temps, la rivière Tô Lich était progressivement engorgée par les alluvions, permettant aux Français de faire du commerce en ce lieu où apparaît alors un marché. Lire la suite

Pagode au pilier unique

Millénaire de Hanoi : la Pagode du Pilier unique

Pagode au pilier uniqueTrois lieux de mémoire sont devenus les emblèmes de Hanoi : la Tour de la Tortue au Lac de l’Épée restituée, la Pagode du Pilier unique et le Pavillon de la Constellation des Lettres (Khuê Van Cac). Nous en présentons ci-après le deuxième : la Pagode du Pilier unique.

La Pagode du Pilier unique (Chùa Môt Côt) datant de 1049 est le plus ancien des 3 emblèmes de Hanoi, les 2 autres étant le Pavillon de la Constellation Khuê des Lettres (1805) et la Tour de la Tortue (1886).

Le roi Ly Thai Tô (914-1028) fondateur de la dynastie des Ly, transféra en 1010 la capitale Hoa Lu de la région montagneuse à Thang Long (Hanoi) dans le delta. Selon la légende, fils d’une bonzesse enceinte chassée de la pagode, il est né avec 4 caractères vermillon sur les 2 mains : son (monts) hà (fleuves) xã tac (nation). Élevé par des bonzes de grand mérite, il devint un grand souverain. Sous son règne et ceux de ses successeurs, le Vietnam a connu l’Âge d’or du bouddhisme. Lire la suite

Maison commnale

Hanoi : Maison communale, « trésor » de l’architecture

Maison commnaleDans le Vieux quartier de Hanoi, près de 60 maisons communales, considérées comme les représentantes de l’architecture des Vietnamiens anciens, bénéficient d’une protection particulière.

Celles-ci sont des lieux de préservation quasiment intacte des spécificités de l’architecture nationale.

Selon les coutumes de l’ancien Vietnam, le « dinh » (maison communale) est non seulement le lieu du culte du Génie tutélaire du village, mais aussi un centre administratif et de gestion de toutes les activités relavant de la communauté que constitue le village. Il est également un lieu de réunion sociale où sont organisées les fêtes villageoises ainsi que les activités culturelles et artistiques de la localité. Lire la suite

Pont de paul Doumer

La capitale et ses ponts enjambant le fleuve Rouge

Pont de paul DoumerLa physionomie de la capitale Hanoi a beaucoup changé ces dernières années. Le changement le plus net est la présence de plusieurs ponts enjambant le fleuve Rouge. Long Biên (pont Doumer autrefois) a été le premier et reste un des symboles de la capitale.

Quand on parle des ponts du fleuve Rouge, on pense en effet immédiatement au pont Long Biên dont l’altière silhouette métallique ne manque pas d’attirer le regard. Il a été construit à l’époque de l’Indochine française par l’entreprise Daydé & Pillé. Les travaux, lancés en 1898, se sont achevés le 28 février 1902. Le pont a été mis en service en 1903. La rapidité de cette construction est exceptionnelle vu l’éloignement géographique de la France et la faiblesse de la sidérurgie locale de l’époque. Ce fut donc une véritable prouesse logistique. Il était alors l’un des 4 plus longs ponts du monde et le plus marquant en Extrême-Orient, un grand symbole de la révolution industrielle imposée en Asie. Lire la suite

Rue de Hang Thiec

La rue des Ferblantiers – la plus bruyante à Hanoi

Rue de Hang ThiecSituée dans l’arrondissement de Hoan Kiem, Hang Thiec est une des rares rues du Vieux quartier de la capitale où les habitants pratiquent encore leur métier ancestral à savoir la fabrication d’objets en étain ou fer-blanc.

Autrefois, les ustensiles étaient fabriqués principalement en étain, et les artisans du village de Phu Thu, commune de Tay Mo, district suburbain de Tu Liem, en s’installant dans le centre de Thang Long, formèrent cette rue consacrée totalement à cet artisanat. Lire la suite

Rue de Hang Ma

La rue Hang Ma

Rue de Hang MaLa rue Hang Ma, (rue des Papiers votifs) est une rue commerçante animée de Hanoi d’hier comme aujourd’hui, particulièrement pendant les jours de fête où elle revêt un caractère nettement cultuel.

La rue Hang Ma, d’une longueur de 339 mètres, relie la rue Hang Duong (rue du Sucre) et celle de Phung Hung. Elle se trouve dans le quartier de Hang Ma, arrondissement Hoan Kiêm. Jadis, elle appartenait aux hameaux Vinh Hanh et Yên Phu, canton de Tiên Tuc, district de Tho Xuong. L’une des 36 rues du vieux quartier de Hanoi, elle est à deux pas du grand marché de Dông Xuân et non loin du Lac de l’Épée Restituée. Lire la suite