fabriquer des batons d'encens

Comment sont faites les baguettes d’encens

fabriquer des batons d'encensLa coutume de brûler les baguettes d’encens est internement lié à la vie spirituelle des Vietnamiens. Beaucoup de localités pratiquent le métier mais le lieu considéré comme le berceau est le village de Dôc La dans la province de Hung Yên.

Une senteur suave et fine flotte dans l’air dès l’entrée du village. Sur des paniers plats, les baguettes en bambou teintées de rouge sèchent au soleil, semblables à des fleurs aux mille pétales éclatants. Les planches où sèche l’encens sont disposées partout, dans la cour des maisons, sur les sentiers du village. Le jaune de l’encens et le rouge des bâtonnets composent un étonnant tableau nature. Lire la suite

marionettes sur l'eau

Marionnettes sur l’eau : danser au rythme des traditions

marionettes sur l'eauConsidéré comme un berceau des marionnettes sur l’eau, le village Nguyên, province de Thai Binh (Nord) s’affaire pour célébrer le Millénaire de Hanoi et le 2e Festival international de cet art en septembre prochain à Hanoi.

La troupe des marionnettes sur l’eau du village Nguyên, commune de Nguyên Xa, district de Dông Hung, procède à la préparation de scènes particulières pour les grandes fêtes.

Forte de 22 membres, tous originaires du village, elle dispose de traits uniques qui lui a permis de remporter des prix aux concours nationaux et internationaux, comme le premier prix du Festival de Huê en 2004 et 2006. Lire la suite

Marches au Vietnam

Les marchés villageois ou le charme au naturel

Marches au VietnamA l’inverse de l’atmosphère suffocante des villes en cette époque d’ouverture du pays, les marchés villageois sont une vraie bouffée d’air frais. Ils ont su conserver leur aspect d’antan, et ici, quiétude et authenticité sont les maîtres mots.

Les marchés se trouvent souvent au coeur du village, rassemblant la plupart des habitants des lieux et des alentours.

Des marchandises de toutes sortes sont présentées simplement : des légumes, des fruits, et autres denrées alimentaires, pour la plupart des « produits du jardin », qui reflètent nettement le niveau de vie de la population locale. Lire la suite

Hauvan

Le rituel Hâu dông

HauvanLe rituel de culte de la Mère, ou religion de la Déesse Mère, est l’une des principales religions au Vietnam, qui tire son origine de millénaires de matriarcat. Depuis le XVIe siècle, fondée sur le rituel du culte des déesses, il s’est développé dans le culte des Trois mondes, ou Quatre mondes, avec la Déesse Mère Liêu Hanh comme Déesse principale.

Le rituel Hâu dông, appelé encore Hâu bong , considéré comme un rite religieux de la Déesse Mère, est une activité religieuse populaire à la dimension à la fois spirituelle et artistique. Lire la suite

fete de Giong

Les fêtes de Gióng, un mythe devenu universel

fete de GiongLes fêtes de Gióng des temples de Phù Ðông et de Sóc, à Hanoi, inscrites mi-novembre au patrimoine mondial immatériel de l’UNESCO, conservent de nombreux éléments primitifs, traduisant l’identité vietnamienne mais aussi une valeur universelle exceptionnelle.

Tous les Vietnamiens connaissent dès leur enfance la légende du saint Gióng. On adore ce génie céleste dont l’épopée, racontée partout dans le pays avec une foule de détails, exprime le patriotisme traditionnel du peuple vietnamien durant des milliers d’années. Gióng est l’un des quatre génies immortels de la nation. Lire la suite

Le_chua_dau_nam

Nouvel An lunaire : Aller à la pagode, une tradition ancrée dans la culture vietnamienne

Le_chua_dau_namLe fait de se rendre à la pagode les premiers jours du Nouvel An lunaire est une tradition inscrite dans le collectif vietnamien. C’est l’occasion pour tous de satisfaire ses besoins sur le plan spirituel mais encore de rendre hommage aux ancêtres.

Pour les Vietnamiens, les fêtes sont une activité culturelle indispensable qui témoignent de leur aspiration à une vie heureuse. Au printemps, les gens se bousculent à la pagode pour brûler des baguettes d’encens et prier afin de s’attirer les faveurs des divinités pour une belle année, pour eux comme pour leurs proches. Lire la suite

Fete des rois Hung

Les fêtes printanières

Fete des rois HungLe Vietnam compte près de 8.000 fêtes et festivals, dont beaucoup organisées durant les 3 mois qui suivent le nouvel An lunaire (Têt). Ils sont organisés dans toutes les régions du pays, du fin fond des montagnes jusqu’au coeur des grandes cités.

Les fêtes printanières sont l’occasion pour les Vietnamiens d’exprimer leur reconnaissance envers les héros nationaux et ancêtres, mais aussi de se détendre après une année de travail et de resserrer les liens entre eux. Lire la suite

le Tet_banh chung

Le Têt traditionnel et ses saveurs gastronomiques

le Tet_banh chungLe Têt traditionnel (Nouvel An lunaire) est la fête la plus importante de l’année pour les Vietnamiens. C’est le début du nouvel an du calendrier lunaire. Le Têt arrive en même temps que le printemps. C’est le moment de changer, de renouveler, de finir et de commencer.

L’expression « manger le Têt« , qui n’est autre que la traduction littérale de l’expression en vietnamien, est une bonne illustration de l’état d’esprit qui règne dans les foyers pendant cette période. Lire la suite