Fete des rois Hung

Les fêtes printanières

Fete des rois HungLe Vietnam compte près de 8.000 fêtes et festivals, dont beaucoup organisées durant les 3 mois qui suivent le nouvel An lunaire (Têt). Ils sont organisés dans toutes les régions du pays, du fin fond des montagnes jusqu’au coeur des grandes cités.

Les fêtes printanières sont l’occasion pour les Vietnamiens d’exprimer leur reconnaissance envers les héros nationaux et ancêtres, mais aussi de se détendre après une année de travail et de resserrer les liens entre eux.

Presque tous les villages ou communes du Nord ont leur propre fête, les plus connues étant celles des rois Hùng à Phu Tho, du Génie Giong, de la pagode des Parfums, de Yên Tu, du temple de Cô Loa, de Tich Diên ou fête des Labours, de Lim…

L’une des plus remarquables est celle du Génie Giong, dans la commune de Soc Son, district de Phù Dông (Hanoi), reconnue, le 16 novembre 2010, patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. Cette fête existe depuis des temps immémoriaux et est organisée pour commémorer Saint Giong qui, selon la légende, bouta hors du pays les envahisseurs venus du Nord. Il est l’un des quatre Immortels du Vietnam. La fête de Giong valorise le patriotisme et l’esprit de lutte du peuple vietnamien contre les envahisseurs, mais aussi l’aspiration des Viêt à la paix et à la prospérité. Le 6e jour du 1er mois lunaire et le 9e jour du 4e mois lunaire, la fête de Giong est organisée en grande pompe par les villageois des communes de Phù Linh et Phù Dông.

Quand revient le printemps, des fêtes sont organisées un peu partout dans le delta du Fleuve Rouge. Chacune a ses propres caractéristiques. Par exemple, la fête de Cô Loa est unique avec son concours de tir à l’arc et d’arbalète. La fête de Dô Son pour ses combats de buffles, la fête de Lim pour son Quan Ho (chant alterné) reconnu aussi patrimoine culturel immatériel del’humanité par l’UNESCO…

Contrairement aux fêtes villageoises du Nord, celles du Centre et du Sud sont souvent liées à la religion et à des sites pittoresques. LesFete de ba Chua Xu plus connues : fête de Bà Chua Xu à An Giang, fête du mont Bà Den à Tây Ninh, fête de la pagode Bà à Binh Duong, fête de la lutte libre du village de Sinh à Huê…

Parmi toutes ces fêtes, la plus importante et la plus sacrée est sans conteste celle des rois Hùng, dans la province de Phu Tho. C’est désormais une fête nationale, reconnue par l’État, qui a lieu du 8e au 11e jour du 3e mois lunaire. L’occasion pour les Vietnamiens de commémorer les rois Hùng, fondateurs du pays. Cette belle coutume des Viêts de rendre un culte aux ancêtes est unique dans le monde. Le Vietnam a élaboré un dossier en vue de faire reconnaître par l’UNESCO «Le culte des rois Hùng » en tant que patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Avec ses près de 8.000 festivals organisés dans tout le pays, en particulier au printemps, le Vietnam mérite d’être considéré comme un pays de fêtes et de festivals. Un patrimoine culturel précieux pour les Vietnamiens, qui ravira aussi tous les étrangers souhaitant en apprendre davantage sur l’histoire et les us et coutumes du pays./.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s