Marches au Vietnam

Les marchés villageois ou le charme au naturel

Marches au VietnamA l’inverse de l’atmosphère suffocante des villes en cette époque d’ouverture du pays, les marchés villageois sont une vraie bouffée d’air frais. Ils ont su conserver leur aspect d’antan, et ici, quiétude et authenticité sont les maîtres mots.

Les marchés se trouvent souvent au coeur du village, rassemblant la plupart des habitants des lieux et des alentours.

Des marchandises de toutes sortes sont présentées simplement : des légumes, des fruits, et autres denrées alimentaires, pour la plupart des « produits du jardin », qui reflètent nettement le niveau de vie de la population locale.

Le marché villageois n’est pas seulement un endroit où l’on fait ses provisions, c’est aussi un lieu de rendez-vous pour les gens, qui leur permettent de se retrouver et de passer un moment agréable entre deux étals. Il commence très tôt, vers 5h, pour s’achever vers 9h du matin. Parce que les gens d’un même village ne veulent pas négocier le prix des produits du jardin et des objets et outils fabriqués artisanalement, celui demandé est en général le prix réel…

Ce type de marché est encore plus animé à l’approche du Têt traditionnel car les fils du village partis loin afin de gagner leur vie reviennent dans leur famille pour la fête la plus importante de l’année.

Avec 70% de sa population vivant en zone rurale, le marché de village en particulier, et plus généralement les marchés ruraux, conservent leur place essentielle, tant dans la vie communautaire que pour la production au service du développement économique du pays.

Le Vietnam compte actuellement plus de 9.000 marchés, dont 76% en zone rurale. Ces derniers sont loin de disparaître. Au contraire ils se développent naturellement sans aucun plan préconçu.

Selon Mme Pham Hoang Ngan, directrice adjointe du Centre d’information de l’Institut de politiques et de stratégie du développement rural, pour améliorer ce genre de marchés : « Il faut les étendre en fonction des caractéristiques de chaque localité, et tenir compte, notamment, des fournisseurs de produits dans les zones rurales, en particulier pour les zones reculées et éloignées ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s