Bat trang

Bat Tràng préserve son caractère de village de métier millénaire

Bat trangSitué sur la rive gauche du fleuve Rouge à environ une dizaine de kilomètres au sud-est de Hanoi, le village de céramique de Bat Tràng est renommé depuis fort longtemps pour l’originalité, la qualité et la beauté de ses céramiques. En tant qu’ancien village de poterie des plus célèbres du Vietnam, les produits de Bat Tràng sont vendus aujourd’hui dans plusieurs marchés étrangers.

L’histoire de près de 1.000 ans de ce village est étroitement liée à la naissance de l’ancienne capitale de Thang Long. Il possède plusieurs avantages géographiques, notamment des voies de communication terrestres et fluviales aisées, qui ont favorisé son épanouissement. Le métier de la céramique de Bat Tràng apporte pleinement ses bienfaits économiques à la population locale, tout en étant l’une des fiertés de la culture de Hanoi. Lire la suite

Village de Duong Lam

Ðuong Lâm, un village hors du temps

Village de Duong LamSitué à 50 km à l’ouest du centre-ville de Hanoi, Ðuong Lâm est un riche morceau du patrimoine bâti du delta du fleuve Rouge. Un village tranquille, qui semble figé dans le temps, où convergent artistes, chercheurs, touristes et amateurs de vieilles pierres.

En mars 2009, un symposium international sur le village de Ðuong Lâm, classé en 2005 vestige historique et architectural national, s’est tenu à Hanoi, avec la participation de nombreux scientifiques vietnamiens et japonais. Cet ancien village typique de la plaine du Nord a aussi attiré l’attention de chercheurs de l’Université de Showa (Japon), qui se sont penchés sur un autre aspect de cette localité : les traditions vestimentaires. Un site pittoresque qui vaut vraiment le détour. Lire la suite

Village de Dong Ngac

Parfum d’antan au village de Dong Ngac

Village de Dong NgacSitué au bord du fleuve Rouge, l’ancien village de Dong Ngac, dans le district de Tu Liem, Hanoi, a réussi à préserver de nombreux vestiges historiques et traits culturels d’autrefois.

Le village est célèbre pour sa grande maison communale vieille de 500 ans. A l’intérieur, trône un ensemble de peintures anciennes de la dynastie des Lê (1427 – 1788) qui montrent la vie paisible et prospère des gens de cette époque. Il y a également huit tableaux montrant des scènes de pêche, de tissage, d’élevage, d’enseignement, d’agriculture, d’artisanat et de commerce. Chaque tableau est accompagné d’un poème. Lire la suite

Rue de Hang Duong

La rue Hàng Duong

Rue de Hang Duong Située dans le vieux quartier de Ha Noi, dans l’arrondissement Hoàn Kiêm, la rue Hàng Duong (ou rue du sucre) a conservé une spécialité qui a rendu célèbre Ha Noï : la transformation et la vente de toutes sortes de sucreries.

Chaque année, à l’approche à la Fête de la mi-automne ou Têt Trung Thu, traditionnellement réservée aux enfants, la rue devient plus animée. Les propriétaires des grands magasins, comme Ngoc Anh, Ngoc Dung, Tong Hien, etc, peuvent gagner en une semaine ce qu’ils gagnent en dix mois. Lire la suite

Village de Dai Yen

Village de Dai Yên : flânerie au pays des plantes médicinales

Village de Dai YenDai Yên est connu comme l’unique village de culture de plantes médicinales de la capitale. C’est le village des herboristes. On y trouve toutes les herbes condimentaires et médicinales possibles et c’est une ressource inestimable tant pour la gastronomie que pour la médecine. Il est en plein cœur de Hanoi, entre les rues Hoang Hoa Tham et Dôi Cân, à 2km du mausolée d’Ho Chi Minh. De génération en génération, ses villageois ont vécu de la culture des plantes médicinales et de la composition de remèdes de médicine traditionnelle du Sud (thuôc Nam).

Les légendes voulaient que, sous la dynastie des Ly, au XIe siècle, une jeune fille nommée Trân Ngoc Tuong, 9 ans, était douée pour soigner les maladies à l’aide des plantes médicinales. Ses dons lui permettaient d’accompagner l’armée de Ly Thuong Kiêt (1019-1105) en lutte contre les agresseurs Song. Un jour, de nombreux soldats de cette armée tombèrent malades subitement. Trân Ngoc Tuong procéda à la recherche de plantes médicinales pour guérir ces soldats, et contribua à la victoire de l’armée et du peuple Viêt. Lire la suite

Village de Hoa Muc

Le village de Hoa Muc

Village de Hoa MucSitué près de la rivière To Lich, l’ancien village de Hoa Muc, quartier de Trung Hoa, arrondissement de Cau Giay, Hanoi, est connu pour ses nombreux vestiges qui sont étroitement liés à la vie culturelle et religieuse séculaire des villageois.

Historiquement, il était connu comme une ligne de défense contre les envahisseurs étrangers. Selon la légende, le village de Hoa Muc a été créé durant la dynastie des Rois Hung (de 2879 à 258 avant JC selon le « Dai Viet Su Ky Toan Thu»). Dans les années 40 après JC, les combats menés par les deux Sœurs Trung contre les envahisseurs Ma Yuan (dynastie des Han) ont eu lieu dans ce village. Pendant les batailles, deux femmes générales de la troupe des Sœurs Trung sont décédées et les villageois ont érigé le temple de Hai Co (« deux mademoiselles ») en leur mémoire. A l’intérieur du temple, il reste une stèle de l’année Chinh Hoa (1680-1705) avec des inscriptions sur la restauration du temple. Au Ve siècle, le village de Hoa Muc a été rebaptisé Trang Nhan Muc, appartenant au district de Dich Vong. Lire la suite

chuyenmy-khamtrai

Hanoi : l’histoire chatoyante de la nacre incrustée au village de Chuyên My

chuyenmy-khamtraiLe village d’incrustation de nacre de Chuyên My, district de Phu Xuyên en banlieue de Hanoi, est réputé depuis longtemps dans le pays comme à l’étranger pour ses objets incrustés de coquilles.

Le septuagénaire Trân Ba Dinh, qui a consacré la moitié de sa vie à ce métier, est l’un des plus chevronnés de tout le village de Chuyên My. L’artisan s’est vu confier la réalisation d’importantes œuvres, des tableaux sur le Président Hô Chi Minh à ceux des dirigeants du Parti comme de l’État dont Pham Van Dông, Nguyên Van Linh et Dô Muoi, en passant par le portrait du président cubain Fidel Castro. Lire la suite

Village de Co Do

Cô Dô, village de la peinture à Hanoi

Village de Co DoLe village de Cô Dô, pépinière des peintres, commune éponyme, district de Ba Vi, Hanoi, est situé au confluent entre le fleuve Rouge et le fleuve Dà et lui donne ce caractère très particulier.

A Cô Dô, lorsque vient le crépuscule, les habitants de tout âge préfèrent sortir, se rendre vers la digue, la maison communale, ou les vergers qui bordent le village, plutôt que de rentrer chez eux.

Un chevalet de peintre sous le bras, ils s’installent, sortent les pinceaux et s’inspirent des rizières, des buffles broutant l’herbe qui pousse en abondance, des chaumières nichées sous l’ombrage d’une touffe de bambou, de ce toit aux quatre coins recourbés d’une pagode, de l’aréquier donnant ses fruits à côté d’un vieux puits. Lire la suite

la soie de Van Phuc

La soie de Van Phuc

la soie de Van PhucSitué au bord de la rivière Nhue, le village de Van Phuc (actuellement ville de Hà Dông, Hanoi) est célèbre pour son artisanat traditionnel du tissage de la soie. Pendant la colonisation française, la soie de Van Phuc a été présentée dans des foires à Marseille et Paris.

Malgré une histoire nationale houleuse et des changements profonds dans les habitudes vestimentaires, le métier de tissage de la soie a été préservé par les villageois de Van Phuc, et il donne un trait culturel unique à la capitale millénaire. Lire la suite

Village de Bat Trang

Les émaux anciens de Bat Tràng

Village de Bat TrangDepuis longtemps, le village de Bat Tràng (district de Gia Lâm, Hanoi) est célèbre dans tous le pays pour ces céramiques. Cet artisant a prospéré aux XVe – XVIIe siècles et de nombreux produits ont été transportés vers le Japon et d’autres pays d’Asie du Sud-Est par les bateaux des commerçants chinois et occidentaux.

Selon les artisans du village, la céramique de Bat Tràng compte cinq émaux traditionnels : jade, marron, blanc ivoire, vert mousse et émail craquelé. Dans le passé, les matériaux pour créer des émaux provenaient principalement de la nature, tels que pierre rouge, chaux, cendre de balle de riz et kaolin, et la technique pour créer les émaux était un secret de famille jalousement gardé. Lire la suite