citadelle de Ho thanh hoa

La citadelle de pierre des Hô ne laisse pas de marbre

citadelle de Ho thanh hoaChef-d’œuvre architectural du XIVe siècle, la citadelle de la dynastie des Hô, dans la province de Thanh Hoa (Nord), est considérée comme la citadelle de pierre la plus originale subsistant aujourd’hui en Asie.

Le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO va examiner lors de sa 35e conférence, en juin prochain au Bahreïn, le dossier de cet ouvrage gigantesque de plus de 600 ans en vue de l’inscrire éventuellement sur la liste du patrimoine mondial.

La citadelle de la dynastie des Hô (également appelée citadelle de Tây Dô ou Tây Giai) est située dans les deux communes de Vinh Tiên et Vinh Long, district de Vinh Lôc. Selon les archives historiques disponibles, sa construction n’a pris que trois mois, de janvier à mars 1397, par Hô Quy Ly qui était alors le Premier ministre de l’empereur Trân Thuân Tông (1388-1398), avant de régner à son tour de 1400 à 1407. Au début, elle est la capitale du Dai Viêt durant les dernières années de la dynastie des Trân, puis du Dai Ngu sous la brève dynastie des Hô.

Un ouvrage d’architecture unique

Entourée de profonds fossés, la citadelle des Hô est la seule citadelle vietnamienne bâtie en pierres de taille, à la forme rectangulaire 900 m x 800 m. Elle est dotée de quatre portes en pleine voûte situées aux quatre points cardinaux, celle au sud étant la porte principale avec trois passages. Ses remparts de granit vert sont haut de cinq à six mètres en moyenne, mais atteignent dix mètres en certains points, et d’une épaisseur de trois mètres.

Sa particularité est son appareillage monolithique constitué de bloc de pierres de 1,5 mètre de long et d’un mètre de haut dont le poids est de dix à 20 tonnes, étroitement assemblés sans aucune mortier ou autre liant.

Selon les annales historiques, la citadelle abritait de magnifiques ouvrages dont les Palais Hoàng Nguyên, Diên Tho et Dông Cung, les montagnes Tho Ky et Duc Tuong, le lac Duc Thuy… En raison des outrages du temps et des guerres, il ne reste plus qu’une partie de l’enceinte et ses quatre portes.

Vestige culturel, historique et architectural d’importance nationale, avec une architecture de capitale orientale (centre de pouvoir et bastion militaire), la citadelle des Hô est considérée comme le symbole de l’autorité royale associée au droit divin. Elle se distingue par la technique et l’art de construction sans précédent non seulement au Vietnam, mais encore en Asie de l’Est ainsi que du Sud-Est à l’époque.

Ce chef-d’œuvre architectural du XIVe siècle a eu un rôle important dans la planification et la construction de zones urbaines au Vietnam. Elle a créé une percée dans la tradition de la construction de citadelles au Vietnam, outre qu’elle est un témoignage de l’originalité des techniques de construction des citadelles en pierre dont elle est la plus grande du Vietnam.

Un des rares vestiges à ne pas avoir subi les impacts du processus d’urbanisation au Vietnam, la citadelle de pierre des Hô a conservé son âme après six siècles d’existence.

Lors d’une visite de travail en janvier avec les autorités de Thanh Hoa sur la citadelle des Hô, la représentante en chef de l’UNESCO au Vietnam, Katherine Muller-Marin, a insisté sur les particularités de cet ouvrage comme l’absence de liant entre les pierres, l’esprit avant-gardiste du roi Hô Quy Ly bien connu dans l’histoire du Vietnam avec plusieurs réformes.

Patrimoine mondial : 42 sites en lice

L’UNESCO examinera 42 patrimoines naturels ou culturels de plus de 40 pays, dont deux du Vietnam, en vue de leur inscription sur la liste des patrimoines mondiaux, suivant décision devant être prise courant juin prochain. Cette information a été annoncée le 5 mai par cette organisation qui va donc statuer sur les dossiers de la citadelle des Hô pour le titre de patrimoine culturel mondial de l’UNESCO, et du Parc national de Phong Nha-Ke Bàng (province de Quang Binh, Centre) pour celui de patrimoine naturel mondial en termes de biodiversité. Ce dernier a déjà été classé en 2003 en cette qualité mais suivant les critères de géologie et géomorphologie. Actuellement, l’UNESCO a reconnu 911 patrimoines mondiaux dont 704 culturels, 180 naturels et 27 mixtes dans les 151 pays membres de cette organisation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s