Le culte des rois Hung

culte-des-rois-hung«Où que vous soyez, n’oubliez pas le 10ème jour du 3ème mois lunaire, le jour dédié au culte des rois fondateurs», ce dicton qui est, en vietnamien, un vers de six-huit, rappelle à tous l’imminence de l’une des fêtes traditionnelles les plus importantes de l’année. Même si elle est célébrée à travers tout le pays, c’est aux temples dédiés aux rois Hùng, dans la province septentrionnale de Phu Tho, que la fête prend toute son ampleur.

Les rois Hung étaient les rois fondateurs de l’Etat Văn Lang, le premier Etat Vietnamien, qui aurait existé pendant plus de deux mille ans, de 2.879 à 258 avant Jésus-Christ. Selon la légende, ils seraient les descendants de Lac Long Quan et de Au Co, qui sont les parents communs de tout Vietnamien qui se respecte. Les habitants de la province de Phu Tho, où les rois Hung avaient installé leur cour, ont érigé des temples à leur mémoire et choisi le 10ème jour du troisième mois lunaire pour leur rendre hommage tous les ans. En 2007, cette date a été décrétée «jour férié national». Hán Văn Hiển, un étudiant de Hanoï:

«Ce jour est pour moi d’autant plus particulier que je suis originaire de Phu Tho. Mes grand-parents et mes parents m’ont toujours beaucoup parlé de la signification de cette fête. Maintenant, j’étudie à Hanoï mais chaque année, à cette occasion, je m’arrange pour rentrer à Phu Tho.»

La fête des rois Hung dure plusieurs jours. Mais le jour J, des dirigeants du Parti, de l’Etat, du Front de la Patrie du Vietnam et des pèlerins venus de tout le pays font une offrande d’encens au temple supérieur situé sur le mont de Nghĩa Lĩnh. Cette année, juste après ce rituel, des offrandes d’encens ont lieu également dans les 1.417 temples dédiés aux rois Hung dans l’ensemble du pays. Voilà pour la partie officielle, quant à la partie populaire, 41 villages ont le privilège d’effectuer une procession jusqu’aux temples des rois Hung, à Phu Tho. Sont également programmés des jeux populaires tels que la lutte libre, le jeu de balançoire, le lancer de la balle d’étoffe, le jeu d’échecs personnifiés ou encore le tir à l’arbalète… le tout animé aux sons de chants traditionnels xoan et gheo. Les pèlerins viennent de partout. Outre les bâtonnets d’encens et les gâteaux de riz gluant, les offrandes peuvent être aussi diversifiées que possibles. Hoàng Thị Mai habite dans la province de Tuyên Quang. Chaque fois qu’elle participe à la fête des rois Hung, elle apporte des spécialités locales telles que des oranges à écorce verte et des gâteaux noirs faits à partir de riz gluant et de feuilles de ramie:

«Pour moi, la destination du 10ème jour du troisième mois lunaire ne peut être autre que les temples des rois Hung à Phu Tho. Je suis absolument férue d’histoire, alors c’est une façon pour moi de me ressourcer.»

En 2012, le culte des rois Hung a été inscrit par l’UNESCO dans la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s