Préserver et valoriser le chant de Hue, un patrimoine national

chant-hueDepuis au moins 30 ans, traverser la rivière des Parfums au son de la musique traditionnelle de Hue fait partie des activités conseillées aux touristes qui se rendent dans l’ancienne capitale vietnamienne. Mais le répertoire qu’on leur donne à entendre est surtout constitué de chants folkloriques. Le public en général et les touristes en particulier ont peu d’occasions d’écouter ce qui fait la quintessence du chant de Hue, le chant académique, qui a été inscrit au patrimoine culturel immatériel national en juin 2015.

Plus de 400 chanteurs et musiciens donnent tous les soirs des concerts sur la rivière des Parfums, à l’intention des touristes. Pour garantir la qualité de ces concerts et surtout l’authenticité du chant de Hue, la province de Thua Thien-Hue a promulgué une série de règlementations. Ainsi, chaque concert de 60 minutes ou plus doit utiliser au moins trois des instruments de musique traditionnelle suivants : la cithare à 16 cordes, le pipa, la vièle à deux cordes, le luth en forme de lune, le monocorde et la flûte. Par ailleurs, il faut au moins sept artistes.

La chanteuse Thu Hien exerce ce métier depuis 20 ans :

« Notre rémunération est symbolique mais nous sommes quand même heureux de constater l’intérêt des touristes pour le chant de Hue. Nous sommes bien conscients que nous avons la responsabilité d’améliorer sans cesse la qualité de nos représentations pour attirer de plus en plus de touristes. »

Il y a deux écoles qui forment au chant de Hue : l’École de la Culture et des Arts et l’Académie de musique de Hue. La grande difficulté réside dans le fait que les maîtres du chant ancien disparaissent les uns après les autres alors que peu de jeunes s’intéressent à ce chant savant. Cao Chi Hai, directeur adjoint du service de la Culture, des Sports et du Tourisme de Hue :

« Maintenant que le chant de Hue fait partie du patrimoine national, nous essayons de faire en sorte d’améliorer la qualité des concerts sur la rivière des Parfums. En outre, nous collaborerons avec les autorités de la ville et les clubs spécialisés pour restaurer le chant de Hue en tant que chant de chambre dans les palais et les maisons-jardins, afin d’en faire un produit culturel original et attractif pour les touristes. »

La province de Thua Thien-Hue accélère actuellement la collecte et le recueil des chansons anciennes. Elle organise des conseils d’évaluation chargés de veiller à la qualité des concerts donnés sur la rivière des Parfums, tout en honorant les artistes qui ont contribué et contribuent à la préservation et à la diffusion du chant de Hue.

Source: VOV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s