Découverte de vestiges historiques sur l’île de Giêng

ile-de-GiengL’île de Giêng, district de Cho Moi, province d’An Giang (delta du Mékong), est situé paisiblement sur le cours du fleuve Tiên (bras antérieur du Mékong) qui le contourne de part et d’autre. Un très bel endroit pour venir passer quelques jours.

Entouré d’une immense étendue d’eau et de vergers verdoyants, les touristes sont attirés par la beauté de ses paysages, de sa nature, mais aussi par l’architecture française des bâtiments qui y ont été construits ou encore les monuments historiques qu’il abrite.

D’une superficie de 40 km², l’île de Giêng compte trois communes de Binh Phuoc Xuân, Tân My et My Hiêp. Cette petite région regorge d’édifices culturels et religieux. La pagode Phuoc Minh est sur les berges du fleuve Tiên. Cet ouvrage original dispose d’une architecture traditionnelle ressemblant à celle des maisons communales et des pagodes du delta du fleuve Rouge, au Nord.

Autre pagode à découvrir, celle de Mme Lê (Phuoc Hội Tu), un site historique révolutionnaire, et reconnue par l’État en tant que site national. On y trouve des tablettes anciennes sur lesquelles sont inscrits les noms des héros morts pour la Patrie.

Parmi les reliques surprenantes, le mausolée « Ba quan thuong dang » (trois mandarins supérieurs) vaut le détour. Les trois tombes qui le composent sont celles de trois généraux du roi Gia Long, morts lors de la bataille historique du marais Thi Nai, province de Binh Dinh (Centre). L’aspect le plus frappant de ces sépultures est leur forme, la première représentant un calmar, la deuxième une carpe et la dernière une tortue.

L’ouvrage le plus célèbre de l’île de Giêng est sans conteste l’église éponyme, située dans la commune de Tân My, et construite à partir de 1879 sous le règne du roi Tu Duc sous la supervision d’un prêtre français, Gafignol, et inaugurée en 1889. Arborant l’architecture coloniale de l’époque, les matériaux de construction ont tous été acheminés depuis la France. Autre particularité, celle d’être la première église en dur érigée dans le Sud. Elle se dresse encore aujourd’hui fièrement, en dépit de l’histoire quelque peu mouvementée du pays.

Sa structure, majestueuse, soutient un imposant clocher. De grandes colonnes rondes soutiennent la voûte principale, entourée de petites tours polygonales. L’architecture imposante et l’atmosphère sacrée de l’église donnent aux visiteurs le sentiment d’être minuscules.

Juste à côté de l’église se trouve le monastère franciscain, où plusieurs missionnaires y étaient autrefois formés. Non loin de là, de vieilles maisons construites à partir de l’année 1916 ont fière allure, avec leurs poutres en bois apparentes. Enfin, autre attrait de l’île : sa recette de salade de mangue verte, qui comblera les palais les plus délicats.

Source: Le courrier du Vietnam

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s