Oiseaux au Vietnam

Oiseaux endémiques : un patrimoine fragile

Oiseaux au Vietnam« Le Vietnam a une grande richesse ornithologique avec plusieurs espèces que l’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde », a estimé l’ornithologue anglais Richard Craig, qui travaille pour un voyagiste vietnamien.

Passionné d’écotourisme et d’ornithologie, Richard a décidé de poser ses valises un certain temps au Vietnam. « J’adore les oiseaux depuis mon enfance. Plus grand, j’en ai élevé dans le jardin de ma famille. Mais pris par mon travail, je n’ai pas pu me livrer à cette passion de l’observation des oiseaux dans la nature comme je le désirais. J’ai voyagé beaucoup et c’est lors de ma première rencontre avec le Vietnam en 1992 que j’ai décidé de reprendre mes jumelles », a-t-il confié.

Selon Richard, il y a 12 espèces d’oiseaux que l’on ne trouve qu’au Vietnam, à quoi s’ajoutent des espèces à l’aire de répartition limitée que l’on retrouve aussi au Laos ou au Cambodge. « Votre pays est long et étroit, et renferme beaucoup de territoires propices à l’avifaune comme le delta du Mékong, le littoral, les hauts plateaux… Le parc national de Hoàng Liên, dans la région de Sa Pa, abrite des espèces ornithologiques que l’on retrouve en Chine ou dans la chaîne himalayenne ».

Les populations d’espèces endémiques sont souvent limitées à un petit territoire, parfois de quelques dizaines de kilomètres carrés seulement. Pour cette raison, la plupart figure dans la liste des espèces en danger de disparition. Heureusement, leurs territoires sont souvent englobés dans des réserves ou des parcs nationaux. Certaines espèces ont été découvertes seulement au cours de la dernière décennie. C’est le cas par exemple du Garrulax du Ngoc Linh et du Garrulax du Kon Ka Kinh qui ne vivent que sur un massif montagneux, qui leur a d’ailleurs donné leur nom. Selon Richard, « si leur habitat est détruit, ces oiseaux seront incapables d’aller chercher ailleurs un autre habitat convenable. Ils disparaîtront purement et simplement ». Dans le delta du Mékong, l’exploitation agricole anarchique et le développement des bassins d’aquaculture font reculer les derniers espaces naturels. « Le Vietnam a une grande richesse ornithologique, mais si la pression anthropique actuelle continue, elle risque de s’effondrer », a prévenu Richard.

Les 12 espèces d’oiseaux endémiques du Vietnam (selon l’ornithologue anglais Richard Craig) :

– Torquéole de Merlin (Arborophila merlini), dans le parc national de Bach Ma.

– Faisan d’Edwards (Lophura edwardsi) à Quang Tri.

– Garrulax du Langbian (Garrulax annamensis) à Dà Lat (hauts plateaux du Centre).

– Garrulax de Yersin (Garrulax yersini) à Dà Lat.

– Garrulax du Ngoc Linh (Garrulax ngoclinhensis), à Kon Tum (hauts plateaux du Centre).

– Garrulax du Kon Ka Kinh (Garrulax konkakinhensis) à Kon Tum.

– Turdinule de Pasquier (Rimator pasquieri), à Sa Pa (Nord).

– Turdinule de Kinnear (Spelaeornis kinneari), à Sa Pa.

– Cutie vietnamienne (Cutia legallen), à Dà Lat.

– Alcippe de Kloss (Alcippe klossi), à Dà Lat.

– Sibia du Langbian (Crocias langbianis), à Dà Lat.

– Verdier vietnamien (Carduelis monguilloti) à Dà Lat.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s