citadelle de Thang Long hanoi

Visite la zone centrale de la Citadelle de Thang Long et contempler des vestiges précieux

citadelle de Thang Long hanoiL’ancienne citadelle royale de Thang Long-Hanoi possède des caractères distinctifs, représentant un long parcours historique et culturel du Vietnam. Édifiée au XIe siècle par la dynastie des Ly, elle concrétise l’indépendance du Dai Viêt. Elle fut également le lieu du pouvoir politique régional de manière continue pendant près de 13 siècles.

La zone centrale de la Citadelle, récemment reconnue par l’UNESCO patrimoine culturel mondial, abrite nombre de vestiges liés au développement de la capitale vietnamienne durant plus de 1.300 ans. Le 1er octobre, la Directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, les sciences et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a remis le certificat de patrimoine culturel mondial pour l’ancienne Citadelle royale de Thang Long aux responsables de Hanoi.

Cette zone fut du VIIè au Xe siècle le centre de la citadelle de Dai La, fit partie de la Cité interdite impériale du XIe siècle au XVIIIe siècles et de la citadelle de Hanoi au XIXe siècle. Elle exprime une culture originale du Sud-Est asiatique propre au bassin du fleuve Rouge, qui présente une forte diversité d’objets et de reliques historiques.

A l’heure actuelle, elle comprend le site archéologique sis au n°18 de la rue Hoang Dieu et plusieurs ouvrages qui formaient autrefois l’axe vertical central de l’ancienne citadelle de Hanoi.

citadelle de Thang Long hanoiDe décembre 2002 à mars 2004, les archéologues ont mené des fouilles sur 19.000 m² des quelque 47.700 m² du site archéologique du 18 rue Hoang Dieu, où ils ont mis à jour des vestiges d’activités humaines ensevelies depuis plus de 13 siècles.

Les soubassements de palais et d’édifices, rectangulaires ou polygonaux, témoignent d’un aménagement rationnel au sein de la cité impériale de Thang Long.

Le grand nombre de motifs décoratifs sculptés tels que dragons, phénix, lotus et chrysanthèmes, montrent également la subtilité des Vietnamiens dans la construction.

Les archéologues ont même découvert un veuglaire datant de la dynastie des Lê (1428-1527). D’une longueur de 1,2 m, cet ancien canon de plus de 100 kg porte une inscription qui le désigne comme « premier des quatre grands veuglaires » de la cité.

Le site renferme encore un réseau de puits construits à diverses époques, du VIIe au XVIe siècle, qui font penser à des puits trouvés dans les vestiges de cités interdites impériales au Japon, en Chine ou en République de Corée.

Ce lieu préserve des preuves sur l’interférence des cultures et des valeurs culturelles pleines d’humanisme de l’Asie de l’Est, de l’Asie du Sud-Est, de l’Asie du Sud comme du monde.

Le 2 octobre 2010, une exposition sur des vestiges typiques de Thang Long – Hanoi intitulée « Ancienne citadelle royale de Thang Long : 1.000 ans d’histoire surgis des tréfonds de la terre » a eu lieu dans la zone centrale du Citadelle. C’est la première fois que les vestiges de la Citadelle royale de Thang Long – Hanoi ont été exposés et présentés aux habitants vietnamiens et visiteurs étrangers.

Citadelle de Thang Long hanoiCette manifestation est co-organisée par le Comité National de pilotage de la célébration du Millénaire de Thang Long – Hanoi et l’Académie des sciences sociales du Vietnam. Elle a présenté près de 1.000 vestiges typiques de la Citadelle impériale de Thang Long – Hanoi à travers des périodes historiques, y compris Dai La et des dynasties des Dinh, des Le antérieurs, des Ly, des Tran, des Le So, des Mac, des Le Trung Hung et des Nguyen. Dont, 230 vestiges découverts dans le site archéologique du 18 rue Hoang Dieu et 709 vestiges fournis par l’Académie des sciences sociales du Vietnam.

Exposés selon 3 thèmes: les matériaux de construction dans les palais impériaux, la vie royale et les échanges culturels entre Thang Long et le monde à travers des objets en céramique à motifs comprennent principalement les briques, tuiles pour la construction des palais, des outils dans les palais impériaux (bol, assiette, vase, pot …); des statues (lion, dragon) dans le toit du palais … En visitant l’exposition, les visiteurs peuvent mieux comprendre les caractéristiques culturelles et la quintessence de l’architecture sous des dynasties du Vietnam.

Outre les objets exposés dans les maisons de N31-N33 et le Bureau de l’opération militaire, les visiteurs ont pu contempler une partie des vestiges qui sont préservées selon leur statut primitif dans les tréfonds de la terre à la zone A et zone B du site archéologique du 18 rue Hoang Dieu.

A cette occasion, la Citadelle de Hanoi a organisé une exposition sur des objets et documents révolutionnaires dans la maison et le tunnel de D67 ; une autre sur les nouveaux documents sur la Citadelle de Hanoi dans la maison N14 et également des festivals de fleurs et de plants d’agrément… à Hau Lau.

Cette exposition est d’une signification importante pour la promotion de la zone centrale de la Citadelle royale de Thang Long – Hanoi au peuple vietnamien et aux visiteurs internationaux en tant que patrimoine culturel mondial. L’exposition sera ouverte jusqu’à la fin d’octobre 2010.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s