Musee des antiquites de Hue

Le Musée des antiquités de la cour royale de Huê

Musee des antiquites de HueLe 24 août 1923, le roi Khai Dinh (1916-1925) a publié un décret portant sur la création du Musée Khai Dinh, prédécesseur de l’actuel Musée des antiquités de la cour royale de Huê. Le but de la création du musée était clairement défini : « Les talents d’une nation se reflètent à l’une de ses œuvres artistiques qui décrivent les activités sociales, les rituels, les événements politiques et la vie quotidienne… » Le musée s’est vu confier l’obligation de « faire revivre des générations d’artisans qui ont créé la splendeur de la cour royale de Huê. »

Relevant désormais de l’administration du Centre de Conservation des monuments de Huê, le Musée des Antiquités royales de Huê conserve près de 10.000 antiquités relatives à la dynastie des Nguyên (1802-1945). La salle d’exposition principale est le Palais Long An – Huê, considéré comme l’un des plus beaux palais du Vietnam.

Le Palais Long An fait 6.330 m², la salle d’exposition principale pour les antiquités, 1.200 m². Il y a 16 collections à l’intérieur et l’extérieur du Palais, dont de nombreux objets d’arts et d’artisanat tels en bronze émaillé, en cuivre, des ensembles de branches d’arbres d’or et de feuilles de jade, des articles en bois incrustés de nacre, de perles ou laqués… Ce palais a été construit sous le règne du roi Thiêu Tri (1841 à 1847). Il se compose de sept compartiments et de deux annexes, avec 128 piliers en bois précieux. Les parties entières en bois sont sculptées avec des scènes magnifiques, les quatre animaux sacrés (dragon, lion, tortue et phénix) et plus de 1.000 poèmes en caractères chinois. Parmi eux, il y a deux poèmes composés par le roi Thiêu Tri lui- même, chacun de 56 mots.

La palais Long An est un riche musée de poèmes et de peintures des rois Nguyên, de textes littéraires, de références historiques, de pensées sur la nature et les règles énoncées par les rois Minh Mang (1820-1840), Thiêu Tri (1841-1847 ) et Tu Duc (1847 – 1883). C’est une merveilleuse combinaison d’architecture, de poèmes et de peintures qui se reflètent clairement à travers les sculptures sur bois. Musee des antiquites de HueLes œuvres d’art et les ustensiles des rois Nguyên et des familles royales qui se sont succédées ont été faites par les mains habiles des artisans vietnamiens avec des matériaux précieux ou non tels que or, argent, jade, ivoire, verre, pierre, bois, cuir, tissu, papier, bambou, rotin, terre cuite… On y voit aussi 80 objets des Cham. On y remarque un paravent réalisé par les peintres de l’École des Beaux-Arts d’Indochine il y a 70 ans, représentant 78 femmes huéennes portant l’Ao Dài. À l’extérieur du palais, il y a une collection de 30 canons de différents types de la dynastie des Nguyên et des périodes précédentes. Outre les canons, dans la cour, il y a une collection de statues en pierre et de stèles des dynasties des Lê (1428-1527, 1533-1788) et Nguyên (1802-1945). La collection la plus importante est celle des grandes cloches de bronze, des chaudrons, des urnes et des pots.

Lors de la visite du Musée des antiquités royales de Huê, les visiteurs auront la chance de contempler des chefs-d’œuvre réalisés par des artisans de Huê, reflétant plus de 700 ans de l’histoire du pays et de ses dynasties féodales

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s