Rue de Ly Quc Su

La rue Ly Quôc Su

Rue de Ly Quc SuSituée dans le district Hoàn Kiêm, Hanoi, la rue Ly Quôc Su commence à partir du carrefour des rues Hàng Bông et Hàng Mành et va jusqu’à celui des rues Nhà Tho et Âu Triêu. Auparavant, elle faisait partie du village de Tiên Thi, commune de Thuân My, district de Tho Xuong, et était appelée rue Lamblo pendant la période coloniale…

Longue de 250m, depuis des siècles, la rue Ly Quôc Su a toujours été l’une des rues les plus animées de la capitale. Elle conserve toujours son harmonie et ses caractéristiques uniques.

Dans les annales, Ly Quôc Su (qui signifie «L’enseignant de la cour sous la dynastie des Ly) était Nguyên Chi Thanh (1066-1141), qui a vécu dans le village de Diêm Xa, district de Gia Viên (aujourd’hui province de Ninh Binh). Bouddhiste fervent, il était connu sous le nom de bronze supérieur Minh Không. En 1136, il a guéri le roi Ly Thân Tông d’une maladie devant laquelle de nombreux médecins célèbres se révélèrent impuissants. Pour sa vertu et son talent, il reçut le titre de «Ly Quôc Su ». Le roi Ly Thân Tông lui donna aussi un quartier résidentiel paisible à proximité de la pagode Bao Thien (maintenant pagode Ly Quôc Su, rue homonyme), où il mena une vie religieuse. Ly Quôc Su est décédé en août de l’année Tân Dâu (année du Coq – 1141). La pagode Ly Quôc Su conserve aujourd’hui une stèle avec des inscriptions du célèbre docteur Lê Dinh Duyên datées de la 8e année de l’empereur Tu Duc, qui parlent d’une grande campagne de restauration de la pagode. En outre, celle-ci renferme beaucoup de statues de style de la dynastie des Lê et une cloche nommée « Bao Thap chung tu » (cloche du temple de Bao Thap), qui fut fondue l’Année du cochon 1815, sous le règne de Gia Long. La rue abrite également l’ancien temple de Phù Ung – au N ° 25 – construit par les villageois de Phu Ung au XIXe siècle et dédié au culte du célèbre général Pham Ngu Lao.

Avec le développement des autres rues de Hanoi, la rue Ly Quôc Su a connu aussi de grands changements. Des boutiques ont poussé comme des champignons, vendant bijoux européens, costumes, parfums, lampes décoratives ou artisanat vietnamien tels que brocarts, broderies, statues, etc. Tous attirent beaucoup de touristes étrangers.

La rue est également connue pour ses restaurants de canard rôti, de pizzas, de pho (soupe de nouilles de riz), ses échoppes de gâteaux, de fruits confis…

Selon une légende, la poétesse Hô Xuân Huong (XVIIIe siècle) tenait dans la rue une auberge où elle vendait du thé. C’était également le lieu de rencontre des lettrés de la terre de Thanh Hà (l’actuelle Hanoi).

Du fait de ses valeurs historiques et culturelles, la rue Ly Quôc Su est devenue un haut lieu de Hanoi et une destination intéressante pour les touristes étrangers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s