Sculture de Cham

Sculpture Cham ancienne

Sculture de ChamLa période florissante du royaume du Champa a duré presque 500 ans, du XIe siècle à la seconde moitié du XVe siècle. Elle a laissé des vestiges inestimables, la plupart dans l’actuelle province de Binh Dinh.

La plupart des 150 œuvres du Champa exposées au Musée de la province de Binh Dinh ont été découvertes dans le tumulus de Thap Mam, commune de Nhon Thanh, district de An Nhon. Avec leurs mains habiles, les sculpteurs Cham ont transformé des blocs de grès sans âme en des statues de génies, d’êtres humains et d’animaux, imprégnées de l’hindouisme avec la triade Brahma-Vishnou-Shiva omniprésente…

En face du Musée de la province de Binh Dinh se dresse un linga, symbole du dieu Shiva (un génie puissant du peuple Cham). Il est encadré des statues d’un prêtre en méditation regardant droit devant lui, le visage paisible, et de la déesse Sarasvati dansant, seins fermes, taille étroite et cuisses minces, le regard plein de vitalité. Des statues d’éléphants, de lions, de vaches ou de statues d’animaux mythologiques sont décorées de bijoux et d’autres objets. Certaines de ces statues ont des regards doux, d’autres des regards cruels et menaçants.

Les sculptures exposées dans le musée appartiennent à trois périodes de l’art du Champa. Primo, le XIe-XIIe siècle avec Linga et Garuda de la pagode Thiên Truc, la Citadelle de Chà Bàn et un bas-relief de la déesse dansante Binh Nghi. Secundo, le XIIe-XIIIe siècle avec des lions de la Citadelle de Chà Bàn, la Tour Thap Mam, Khanh Vân et le Génie Dvarapala à Nhan Son – Nhon Hâu. Tertio, le XIVe-XVe siècle avec des lions et un bas-relief de la déesse Sarasvati de la Tour de Phu Lôc. La première période montre la succession et l’héritage de l’ancien style de Trà Kiêu. La dernière période montre le début du style Yang Mum à l’architecture typique de la sculpture Po Klaung Garai et Yang Prong.

A côté de ces objets exposés, le musée continue de classer et recenser les centaines d’œuvres sculpturales récemment exhumées à la Tour Duong Long (district de Tây Son).

Selon le professeur Cao Xuân Phô, un expert de la culture Cham, pendant cinq siècles (XIe-XVe), Binh Dinh (appelé Vijaya à l’époque) a noué des contacts avec le Royaume Cham, le Dai Viêt (Vietnam) et Angkor (Cambodge). C’est pourquoi le style architectural a été influencé. Par exemple, l’image de l’animal Maykana ressemble au dragon de la dynastie des Ly. Les oiseaux Garuda et Dvarapala dans la pagode Son Nhan, le serpent Naga à trois ou à cinq têtes de Duong Long ou le serpent à sept têtes de la Pagode Hàm Long (Nhon Binh, Quy Nhon) servant de parasol pour protéger le Bouddha sont inspirés des motifs d’Angkor (Cambodge).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s