tour de Cham

Les tours cham de Binh Dinh

tour de ChamL’ancien royaume du Champa, fondé au début de l’ère chrétienne, a connu un développement florissant du Xe au XVe siècles. La province de Binh Dinh, en particulier, conserve encore nombre de vestiges, dont un ensemble de 14 tours. De magnifiques ouvrages ocres auréolés de mystères qui se dressent contre le ciel bleu.

Au cours de leurs siècles de règne, les dynasties Cham ont construit de nombreux temples et tours dont beaucoup sont encore debout. Par exemple, les tours cham de Binh Dinh ont été construites du XIe siècle au XVe siècle. Une forme d’architecture portant l’influence du brahmanisme.

Les tours Cham de Binh Dinh ont été construites principalement dans la ville de Quy Nhon et dans les districts de Tuy Phuoc, An Nhon, Tây Son, dans la citadelle de Dô Bàn, la dernière capitale de l’ancien royaume du Champa.

Les tours cham traditionnelles sont de forme carrée, à plusieurs niveaux, et composées de deux parties principales : l’une, inférieure, en forme de cube et l’autre, supérieure, en forme de pyramide. Les coins de la tour comporte des oiseaux Garuda… La décoration est grandiose mais pas « tarabiscotée », la voûte de la porte est haute, créant ainsi une forte impression…

Le style des tours Cham de Binh Dinh est une combinaison de l’art architectural Cham et Khmer, ce qui le rend différent des autres tours Cham construites avant et après. Située dans le centre-ville de Quy Nhon, les tours jumelles de Hung Thanh ont été construites au XIIe siècle. La tour nord est haute d’environ 16 m et la tour sud est un peu plus basse. Ces tours sont décorées de bas-reliefs finement sculptés avec oiseaux et animaux sacrés.

Vers le Nord, à environ 10 km de la ville de Quy Nhon, dans le village de Dai Lôc, commune de Phuoc Nghia, district de Tuy Phuoc, se trouve le groupe de tours Banh It (également connu sous le nom de « Tour d’Argent ») construites au XIe-XIIe siècles. Au total quatre tours, hautes d’environ 20 m, construites sur une colline le long de la route nationale.

A environ 15 km à l’est, la tour de Binh Lâm est située dans le village de Long Mai, commune de Phuoc Hoà, district de Tuy Phuoc. Haute de 20 m et divisée en 3 étages, c’est l’une des premières tours construites à Binh Dinh, à la fin du Xe-début du XIe siècles.

La tour Canh Tiên (Ailes de fée) (également connue sous le nom de « Tour de Bronze ») est située sur une butte dans le hameau de Nam An, commune de Nhon Hâu, district d’An Nhon. Elle a été construite au XIIe siècle. Les 4 coins de la partie supérieure sont décorés d’ailes d’où son nom. Dans le village de Châu Thành, commune de Nhon Thành, la tour Phu Lôc (également connu sous le nom de « Tour d’Or »), a été bâtie au XIIe siècle. Haute de 15 m, elle trône au sommet d’une colline.

La tour la plus monumentale est Duong Long (Tour d’Ivoire), construite au XIIe-XIIIe siècles sur le territoire des villages de Vân Tuong, commune de Binh Hoà, et d’An Chanh, commune de Tây Binh, district de Tây Son. C’est en fait un groupe de trois tours. Celle du milieu est haute de 40 m, les deux autres tours de 38 m chacune. Le corps de la tour est en briques, les coins en gros blocs de pierre finement sculptés. La moitié supérieure se compose de gros blocs de pierre empilés. Les symboles gravés sur les coins sont l’oiseau sacré Garuda, des chauves-souris, des aigles… Les murs sont décorés avec des feuilles, des danseuses Apsaras…

Les tours Cham de Binh Dinh sont encore bien conservées sauf celle de Hon Chuông à Nui Bà, dans le district de Phù Cat, qui s’est effondrée. Les fouilles archéologiques ont contribué à percer les mystères des tours Cham de Binh Dinh avec de nombreuses nouvelles découvertes concernant l’âge, la structure, les matériaux de construction…, une base solide pour les travaux de restauration et la conservation. De nombreuses études suggèrent que le liant qui a permis d’assembler les briques est un mélange complexe dont le composant principal est la résine d’un arbre répandu dans le Centre. En outre, les anciens ont choisi des collines ou des monticules à la structure géologique solide pour que leurs tours puissent défier les millénaires.

Aujourd’hui, la restauration des tours est en cours. Les briques sont cuites à haute température, sélectionnées avec soin, puis polies sur les 4 côtés, et ensuite collées avec un liant végétal.

Selon M. Dang Huu Tho, directeur de la gestion des monuments historiques de Binh Dinh, des fouilles archéologiques et des restaurations ont été menées pour la plupart des tours, couplées avec des plans d’ouverture au tourisme.

Compte tenu de la valeur de ces vestiges, les autorités sont en train d’élaborer un dossier pour leur reconnaissance par l’UNESCO en tant que patrimoine culturel mondial./.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s