Visite de l’ancien village de Duong Lam

A environ 50 km à l’ouest du centre de Hanoi, se trouve l’ancien village de Đường Lâm. Il attire de plus en plus de touristes qui quittent l’effervescente capitale le temps d’une journée pour une escapade au vert. Ce village rural typique du delta du fleuve Rouge préserve une architecture originale constituée de maisons centenaires en pierres latérites.

Village de Duong Lam

Village de Duong Lam

Par une belle matinée d’été, il nous faut un peu plus d’une heure de voiture pour nous rendre dans le vieux village de Đường Lâm. A peine quittée le cœur foisonnant de Hanoi, la route se met à sinuer au milieu de rizières qui s’étendent comme un océan de verdure. La porte du village est en roche latérite ; l’ombre protectrice d’un banian séculaire veille l’entrée. Mông Phụ est l’un des 5 anciens villages qui forment l’actuel Đường Lâm. Nguyễn Trọng An, chef adjoint du comité de gestion de l’ancien village de Đường Lâm nous renseigne : « Parmi les 5 villages de Đường Lâm, celui de Mong Phu regroupe le plus de vestiges : la maison communale et les anciennes maisons… Mais les 4 autres disposent aussi de sites importants qui attirent beaucoup de touristes. ».

Đường Lâm recense près de 1000 anciennes maisons datant de centaines d’années. Certaines ont environ 400 ans. Le temps s’est un peu arrêté au village de Đường Lâm, c’est du moins l’une des impressions que l’on éprouve en regardant ces bâtisses en pierres latérites, roche dont la région abonde et couvertes d’un toit aux versants recourbés. Au village de Mông Phụ, les maisons les plus belles et les plus anciennes appartiennent à Messieurs Huyến, Lê et Hùng. Selon la guide Nguyễn Thị Thu Hoài, « les anciennes maisons de Đường Lâm ont été construites selon la même ligne architecturale, qui divise la maison en plusieurs travées. Les maisons des mandarins qui étaient souvent très grandes disposaient de 5 ou 7 travées. Mais, les maisons des mandarins civils étaient différentes des mandarins militaires. Elles étaient aussi décorées autrement. Chez les mandarins civils, on trouvait un grand nombre de panneaux transversaux ou de sentences parallèles alors que chez les mandarins militaires, il y a surtout des motifs de dragons ou d’autres ornements typiques de l’époque ».

La plupart de ces maisons sont bien préservées. le village de Đường Lâm est aussi connue pour la pagode Mia ou encore la maison communale de Mông Phụ. Enfin, Đường Lâm recelle de corporations traditionnelles. Le Thi Kim Nhung, une habitante, fait savoir : « Đường Lâm a des produits très connus. D’abord la pâtisserie : ici le beignet au sucre, le gâteau de pâte de riz, le gâteau de riz gluant sont des spécialités. On prépare aussi des confiseries à base de cacahuète. Plus traditionnellement, il y a de nombreux menuisiers et forgerons. Il faut que ces métiers se pérennisent pour attirer plus de visiteurs.

Aiko est une jeune japonaise : « J’aime les plats cuisinés par les habitants locaux, les bonbons à base de cacahuètes, les bonbons de riz grillé ou encore la pâte de haricots ».

En un jour donc, vous pouvez quitter le centre de Hanoi, avec pour promesse, un dépaysement assuré au village de Đường Lâm. D’un tour de bicyclette, vous pourrez parcourir le village jusqu’aux confins des rizières. Et pourquoi pas vous arrêter visiter une maison ? Le gardien des lieux vous accueillira à bras ouverts et vous expliquera clairement l’architecture, la culture et les mœurs de son village tel un fin connaisseur.

(Source: VOV5)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s