Tortue de Hoàn Kiêm : trois scénarios avancés pour conserver la dépouille

Le-Musee-de-la-nature-du-Vietnam

Le Musée de la nature du Vietnam où le cadavre de la tortue géante du lac Hoàn Kiêm est maintenu.

Les scientifiques participant à une récente réunion sont déterminés à préserver à long terme le cadavre de la vieille tortue du lac Hoàn Kiêm (au centre de Hanoi), décédée récemment.

D’après le professeur Hà Dinh Duc, grand spécialiste de cet animal emblématique, les scientifiques ont avancé trois solutions : conservation dans un liquide, à sec ou taxidermie.

«La conservation ne demandera pas de techniques trop compliquées. Les deux méthodes couramment utilisées sont la conservation dans un liquide ou à sec», a indiqué le professeur Lê Xuân Canh, ancien directeur de l’Institut d’écologie et de ressources biologiques, relevant de l’Académie des sciences et des technologies du Vietnam.

Conservation dans un liquide ou à sec

Pour la première technique, la tortue sera immergée dans un liquide, en l’occurrence du formol. L’avantage de cette méthode est que l’échantillon sera conservé intact. De plus, le coût sera faible et les exigences techniques guère compliquées. L’échantillon sera conservé ad vitam aeternam, donc des études pourront être menées dans un futur lointain.

Le Dr Vu Ngoc Thành, spécialiste reconnu de la légendaire tortue du lac Hoàn Kiêm, a prévenu des inconvénients. Selon lui, certains fluides corporels seront sécrétés, aussi faudra-t-il nettoyer régulièrement le bassin.

«La conservation à sec doit répondre à des conditions rigoureuses. Des techniques strictes sont exigées pour maintenir intacte la forme de l’échantillon», a souligné, quant à lui, le professeur Lê Xuân Canh.

Taxidermie

«Concernant la taxidermie, il faudra d’abord retirer les viscères, injecter des substances de conservation et modeler les quatre membres, le cou et la queue. Ce processus prendra du temps», a expliqué le Dr Thành.

«Le choix de la meilleure technique fera l’objet de débats. Toutefois, la conservation dans du formol ne reçoit pas le soutien de la majorité des scientifiques. La décision finale sera prise lors d’une prochaine réunion», a révélé le professeur Hà Dinh Duc.

Le Service des sciences et des technologies de Hanoi élabore un plan de conservation de la dépouille de la tortue, qui sera soumis au Comité populaire municipal. La décision finale se basera également sur les conclusions des autorités municipales.

La tortue géante du lac Hoàn Kiêm était l’un des derniers spécimens de son espèce (Rafetus swinhoei, R. leloii pour certains scientifiques). Elle s’est éteinte le 19 janvier de mort naturelle au cœur de la capitale vietnamienne, causant un certain émoi parmi la population, tant cet animal avait acquis une aura quasi-mystique. Son cadavre a été transporté au Musée national de la nature, relevant de l’Académie des sciences et des technologies du Vietnam, où des scientifiques se penchent sur son sort.

Source: CVN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s