Park national de Pu Mat

Park national de Pu Mat ou la nature à l’état brut

Park national de Pu MatLe Parc national de Pu Mat est la partie principale de la Réserve mondiale de biosphère de l’Ouest de Nghê An (Centre). Cette dernière est devenue en 2007 l’une des huit réserves de ce genre reconnues par l’UNESCO au Vietnam. Ce Parc national ne recèle pas seulement une grande valeur en terme de biodiversité, c’est aussi un site d’écotourisme de premier choix.

Le Parc national de Pu Mat se compose d’une zone centrale de 94.804 ha et d’une zone tampon de 86.000 ha. Il abrite de nombreuses espèces animales et végétales rares et pour certaines menacées de disparition.

Selon les enquêtes réalisées ces dernières années, on y dénombre près de 2.500 espèces de plantes et près d’un millier d’espèces animales. Le nom de Pu Mat est très familier aux scientifiques, car c’est là que le fameux Sao La (pseudoryx nghetinhensis) a été découvert.

C’est à Pu Mat que vivent la plupart des montagnards d’ethnie Thai de la province de Nghê An. En langue thai, Pu Mat signifie «la plus haute montagne». Les Thai vivent dans des hameaux. Ils cultivent du riz dans les vallées, pratiquent des cultures temporaires sur les pentes, élèvent du bétail et de la volaille, fabriquent des produits en bambou et en rotin… Leurs vêtements sont de couleurs vives et ornés de motifs décoratifs. La région abrite aussi des habitants d’ethnies Kinh et Dan Lai, mais en faible nombre. Les Dan Lai vivent principalement dans les hameaux de Co Phat et Ban Bung, commune de Mon Son, au sud-est du parc.

Park national de Pu MatLes hameaux de Pu Mat valent le détour. Les visiteurs pourront participer aux fêtes, siroter de l’alcool de riz contenu dans une jarre, admirer la danse traditionnelle sap et apprendre davantage sur les us et coutumes des habitants locaux.

Le Parc national de Pu Mat culmine à 1.841 m d’altitude. A part les forêts profondes, il faut visiter la cascade de Kèm, haute de 150 m. Le ruisseau de Moc, à l’eau fraîche en été et tiède en hiver, est aussi très attrayant. Les visiteurs peuvent aussi remonter en pirogue la rivière Giang pour découvrir la beauté sauvage des montagnes et forêts profondes. Ils peuvent aussi marcher dans les forêts de Sang Le (Lagerstroemia tomentosa), d’une superficie de 100 ha, contempler des arbres centenaires haut de 50 m, écouter le chant des oiseaux…

Ces sites ont été aménagés en un complexe touristique au sein du Parc national de Pu Mat, avec la cascade de Kèm comme attraction principale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s