Park national de phong nha ke bang

Quang Binh : Phong Nha-Ke Bàng ou le paradis des naturalistes

Park national de phong nha ke bangEn 1998, pour sa première visite dans le Parc national Phong Nha-Ke Bàng (province de Quang Binh, Centre), Theo Pagel, directeur du zoo de Cologne (Allemagne), a déclaré que lui et ses collègues veulent travailler là, dans ce paradis de la nature. Il a fait une première prospection, et n’a pas été déçu…

Un an après, le projet de protection de la nature de ce parc national, en partenariat avec le zoo de Cologne, était lancé. Les experts allemands se sont concentrés sur l’étude de la faune et de la flore, la protection des animaux sauvages.

En outre, ils ont coopéré avec l’Association de sauvegarde des animaux de Frankfort pour un programme de protection des primates en voie de disparition.

Découvertes importantes

De 1999 à 2009, les scientifiques du zoo de Cologne et du Centre d’étude des ressources naturelles et de l’environnement (relevant de l’Université nationale de Hanoi) ont découvert 14 espèces de reptiles et d’amphibiens nouvelles pour la science. Les habitants locaux ont activement participé au projet. Thomas Ziegler et ses collègues ont découvert à eux seuls 9 nouvelles espèces, surtout des reptiles, dont le serpent écailleux (Triceratolepidophis sieversorum), le gecko de Phong Nha (Cyrtodactylus phongnhakebangensis), le lézard Noggei(Trophidophorus noggei),le serpent Smithi (Fimbrios smithi)… Le gecko de Phong Nha est une espèce endémique que l’on ne trouve dans le monde qu’à Phong Nha-Ke Bàng. Les autres scientifiques ont informé de la découverte de certaines espèces de serpents (Boiga bourreti, Amphiesma leucomystax et Trimeresurus truongsonensis), de gecko (Gekko scientiadvantura) et d’un lézard d’eau (Leptoseps tetradactylus).

Côte flore, le professeur-Docteur Nguyên Nghia Thin a recensé plus de 2.600 espèces. L’ichtyologiste Nguyên Thai Tu y a dressé la liste de 162 espèces de poissons, dont 10 inconnues de la science.

Pour préserver toute cette richesse et poursuivre les recherches sur le terrain, le Parc national Phong Nha – Ke Bàng nécessite une meilleure coopération entre les scientifiques du pays et de l’étranger.

La Timalie de Herbert réapparaît

Selon le Comité de gestion du Parc national Phong Nha – Ke Bàng, les scientifiques du zoo de Cologne ont redécouvert la Timalie de Herbert (Stachyris herberti), une espèce d’oiseau inféodée aux massifs karstiques. Découverte en 1920 dans 2 sites du bas-Laos, cette espèce avait été perdue de vue avant d’être redécouverte à Phong Nha – Ke Bàng… plus de 60 ans plus tard. Beaucoup d’ornithologues internationaux font désormais un crochet par le Parc national Phong Nha – Ke Bàng dans l’espoir d’observer cette espèce emblématique, à l’aire de répartition des plus restreintes.

Au total, 338 espèces d’oiseaux ont été observées dans le parc – migratrices, nicheuses ou simples résidentes -, dont 20 inscrites dans le Livre rouge du Vietnam et 17 dans le Livre Rouge du monde.

Phong Nha – Ke Bàng est l’un des 200 plus intéressants sites ornithologiques au monde et l’un des 60 à protéger au Vietnam.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s