hoasua

Les fleurs d’alstonia à Hanoi

hoasuaIl y a à HN une fleur qui n’éclôt qu’en automne et qui est donc, pour de nombreux habitants de la capitale, synonyme de cette saison. Son parfum est tellement enivrant qu’il laisse une marque indélébile dans l’esprit de tous ceux qui l’ont senti, ne serait-ce qu’une seule fois. Chers auditeurs, c’est de la fleur d’alstonia que nous vous parlons, la fleur de lait, selon l’appellation populaire des Hanoiens.

On ignore quand cet arbre, du nom scientifique d’alstonia scholaris, a été importé à HN, mais on en trouve plein dans les rues de la capitale. Ce sont de grands arbres élancés aux branches enchevêtrées. Quand on presse sur une jeune feuille, on voit alors s’écouler de la sève blanche, d’où les appellations populaires « arbre de lait », et « fleur de lait » pour désigner la fleur de cet arbre. Et même si cet arbre borde plusieurs rues à Hanoi, c’est la rue Nguyễn Du, au bord du lac de Thuyền Quang, qui est décidément la plus connue pour ses rangées d’alstonia, sous l’ombre desquels les couples aiment à se promener, le soir, quand les fleurs de lait commencent à répandre leur parfum entêtant.

La chanson de Hồng Đăng consacrée à cette fleur typique de l’automne a achevé d’en ancrer l’image dans le coeur des mélomanes nostalgiques. En fait, Hồng Đăng a composé cette chanson pour le film « HN- la saison où l’oiseau fait son nid » de la réalisatrice Đức Hoàn, en 1978. Mais il a fallu attendre une quinzaine d’années pour que le morceau devienne l’un des plus grands tubes sur HN, ce qui n’a pas manqué de surprendre le compositeur lui-même. Hồng Đăng nous confie : « Il y a des chansons qui font beaucoup de bruits dès leur apparition et qui disparaissent avec le temps. Heureusement pour moi, plusieurs chanteuses de renom ont interprété ma chanson, et grâce à elles, « fleur d’alstonia » a trouvé une place dans le coeur du public. J’ai voulu faire de cet arbre un symbole de l’amour des couples hanoiens, un symbole élégant et généreux. Dans ma chanson, il y a des paroles comme ça : « Le souvenir d’antan reste encore là, quelque part chez nos amis communs, sur ces petits chemins. Chaque nuit, les fleurs d’alstonia continuent de parfumer chaque coin de rue. Mais est-ce vrai que tu m’as oubliée ? »

Pour les Hanoiens qui vivent loin de la capitale, la fleur d’alstonia rappelle l’ambiance d’une des plus belles saisons de l’année. Le jeune Vương fait actuellement ses études à l’étranger : « Mon souvenir le plus marquant sur Hanoi porte sur cette période de fin d’automne, début d’hiver, quand le parfum des alstonias enivre chaque passant sur la rue Nguyen Du. J’ai plus d’une fois pédalé sous ce vent parfumé. Oh, nostalgie quand tu nous tiens ! »

Ces jours-ci, les Hanoiens vivent déjà dans ce parfum qui peut s’épandre sur plusieurs rues. Et on continue de planter cet arbre sur de nouvelles allées, dans de petites ruelles. Plus qu’une plante, l’alstonia a acquis un statut de trait culturel de la capitale romantique.

Publicités
par Ngoc Tu Posté dans Ha Noi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s